Communauté de la tarification dynamique

Bienvenue aux membres de la communauté de la tarification dynamique. C’est la plateforme idéale pour poser toutes vos questions, y trouver des réponses et mettre en commun conseils et bonnes pratiques durant les événements de pointe.

On est là pour vous écouter ! N’hésitez pas à interagir en tout temps avec nos experts et les autres membres de la communauté pour partager vos connaissances.

Curieux de savoir comment les efforts collectifs ont porté fruit lors de la dernière saison ? Voyez les résultats des efforts déployés par l’ensemble des participants.



Bienvenue aux membres de la communauté de la tarification dynamique. C’est la plateforme idéale pour poser toutes vos questions, y trouver des réponses et mettre en commun conseils et bonnes pratiques durant les événements de pointe.

On est là pour vous écouter ! N’hésitez pas à interagir en tout temps avec nos experts et les autres membres de la communauté pour partager vos connaissances.

Curieux de savoir comment les efforts collectifs ont porté fruit lors de la dernière saison ? Voyez les résultats des efforts déployés par l’ensemble des participants.



  • Guide pour économiser lors des pointes hivernales

    prise en charge de l’image

    Les milliers de personnes inscrites à Hilo et à la tarification dynamique peuvent en témoigner : c’est facile de contribuer à réduire les pointes hivernales. Mais quels gestes ont le plus grand impact ? Découvrez les meilleures habitudes qui peuvent se traduire par des récompenses en argent ou des crédits sur votre facture d’électricité.


    1. Chauffez mieux et préservez votre confort

    Lorsqu’il fait -30 °C, on n’a pas le réflexe de baisser le thermostat. C’est pourtant le meilleur moyen de réduire sa demande d’électricité et de faire en prime des économies.

    Par jour de grand froid, le chauffage peut représenter jusqu’à 80 % de la consommation d’électricité d’un ménage québécois moyen.

    Avec Hilo

    La manière la plus simple de faire votre part, c’est de participer aux défis Hilo. Tout ce que vous avez à faire, c’est de choisir un mode de participation (modéré, audacieux ou extrême) et les thermostats intelligents se régleront automatiquement. En choisissant l’option de préchauffage, les plinthes électriques fonctionneront plus avant la pointe hivernale et moins pendant cette période. Une température confortable sera maintenue pendant le défi et la plupart du temps, vous ne verrez aucune différence !

    Avec la tarification dynamique

    Le même principe s’applique à la tarification dynamique, que vous soyez inscrit ou inscrite à l’option de crédit hivernal ou au tarif Flex D, sauf que vous devrez ajuster ou programmer vous‑même vos thermostats. Nous vous suggérons de maintenir une température confortable pendant la nuit qui précède la pointe hivernale. Pour obtenir des crédits et faire des économies, vous devez baisser la température de consigne de tous les thermostats d’au moins 2 °C tout juste au début de la pointe, et pas avant. N’oubliez pas de fermer la porte de toutes les pièces que vous n’utilisez pas. Moins vous consommerez de l’énergie durant la pointe, plus vous économiserez !


    2. Retardez et réduisez l’utilisation de l’eau chaude

    Après le chauffage, l’eau chaude arrive au deuxième rang du palmarès des catégories de consommation les plus énergivores. Elle peut représenter jusqu’à 20 % de votre consommation d’électricité annuelle. Pour éviter que votre chauffe‑eau fonctionne durant la pointe et compromette tous vos efforts, démarrez ou programmez le démarrage de votre lave-vaisselle, votre laveuse après les pointes hivernales. Si vous devez absolument faire une lessive, optez pour un lavage à la main ou à l’eau froide.

    De 80 % à 90 % de l’énergie que consomme une laveuse sert à chauffer l’eau et les cycles à l’eau chaude nécessitent jusqu’à 18 fois plus d’électricité que ceux à l’eau froide.

    Évidemment, le meilleur comportement à adopter est aussi de reporter l’heure des douches, mais si c’est impossible, prenez des douches rapides plutôt que de longs bains chauds. Le saviez‑vous ? Une baignoire remplie à moitié consomme 33 % plus d’eau chaude qu’une douche de sept minutes.


    3. Prenez congé de vos fourneaux

    Certains électroménagers, comme la cuisinière, sont particulièrement énergivores. Pour maximiser vos économies, évitez de chauffer vos plats au four et privilégiez plutôt les petits électroménagers pendant les pointes hivernales. En comparaison, une mijoteuse consomme jusqu’à 80 % moins d’électricité et permet de cuisiner des repas avant le début de la pointe. Mettez aussi à profit le grille-pain four, le micro-ondes ou la friteuse à air : ils consomment beaucoup moins d’électricité.


    4. Rechargez au bon moment

    Si vous avez une voiture électrique, n’oubliez pas de programmer son chargement en dehors des pointes hivernales. Vous pouvez même lier certaines bornes EVduty à l’application Hilo et maximiser vos récompenses pendant les défis.


    Petits gestes, belles économies

    À l’hiver 2022‑2023, les ménages qui ont adopté ces bonnes habitudes ont économisé en moyenne 71 $, s’ils étaient inscrits à l’option de crédit hivernal, et 114 $, avec le tarif Flex D. Ceux qui ont participé aux défis Hilo ont accumulé en moyenne des récompenses en argent de 140 $. Pour l’ensemble du Québec, les efforts d’effacement en période de pointe hivernale équivalent à la puissance générée par la centrale au fil de l’eau Romaine‑1.


    Tous ces petits gestes changent vraiment la donne. Imaginez si des millions de Québécois et de Québécoises s’y mettaient !




    Vous devez être connecté pour ajouter votre commentaire.

  • Qu’arrive-t-il lorsque la consommation d’électricité dépasse la capacité du réseau ?

    prise en charge de l’image

    Hydro-Québec produit suffisamment d’électricité propre pour alimenter la province en entier, sauf lors des pointes hivernales. Mais que se passe-t-il au juste lorsque celle-ci dépasse la capacité du réseau ?

    Et si nous faisions tous et toutes partie de la solution ?


    Au Québec, la force des cours d’eau et des vents permet de générer près de 40 000 mégawatts (MW) d’électricité. Ce n’est pas rien ! Toute cette puissance contribue à la prospérité du Québec. En effet, pendant la plus grande partie de l’année, la demande d’électricité est bien en dessous de ce qu’Hydro‑Québec peut produire, ce qui permet de générer des surplus et de les exporter vers les marchés voisins. Cette énergie propre aide d’autres provinces ainsi que des États américains à atteindre leurs cibles de carboneutralité et elle contribue à garnir le bas de laine des Québécoises et Québécois !

    Ce n’est malheureusement pas le cas lors des périodes de grand froid. Dès que le mercure baisse, la demande d’électricité grimpe. En hiver, le Québec consomme presque deux fois plus d’électricité qu’en été. On parle alors des pointes hivernales pour désigner les quelques heures, le matin ou le soir, au cours desquelles tout le monde consomme de l’électricité en même temps, à un point tel que la demande dépasse la capacité du réseau.

    Lors des journées froides, le chauffage peut représenter jusqu’à 80 % de la consommation d’électricité d’un ménage.

    Au cours des prochaines années, l’électrification des transports et des secteurs industriels accentuera encore plus la demande et exercera une pression accrue sur le réseau. Hydro‑Québec prévoit que, pour atteindre l’objectif de carboneutralité d’ici 2050, entre 150 et 200 térawattheures (TWh) additionnels d’électricité propre seront nécessaires. On peut donc s’attendre à d’autres déficits du genre.


    Que se passe-t-il au juste lorsque la demande d’électricité dépasse la capacité du réseau ?

    Prenons par exemple le 3 février 2023 : le Québec a battu un record avec des températures ressenties de -48 °C à Québec et de -52 °C au Massif de Charlevoix ! Au même moment, Hydro‑Québec enregistrait une pointe historique d’environ 43 124 MW. Même si ces températures polaires ont engouffré toutes les réserves d’électricité, cela ne signifie pas qu’on doit craindre une panne généralisée.

    Tout au long de l’année, les équipes d’Hydro‑Québec entretiennent le réseau pour faire face aux pointes hivernales et gérer la demande qu’elles occasionnent. Lorsque les ressources du réseau sont utilisées à pleine capacité, Hydro‑Québec s’approvisionne auprès des réseaux voisins. Le hic ? Le prix de l’électricité sur les marchés fluctue en fonction de l’offre et de la demande, et elle est plus chère en hiver. Sans compter que l’électricité produite ailleurs n’est pas aussi propre que celle produite au Québec. D’où l’intérêt de viser l’autosuffisance même durant la centaine d’heures de pointe hivernale.


    Comment peut-on limiter les dépassements ?

    Tout le monde a un rôle à jouer pour préserver l’électricité et limiter les investissements requis. De simples gestes suffisent, comme baisser le chauffage de quelques degrés, reporter à plus tard une brassée de lavage ou attendre avant de brancher sa voiture électrique. La bonne nouvelle ? Hydro‑Québec met de l’avant deux offres pour vous aider à contribuer à l’effort collectif. Il suffit de choisir celle qui vous convient le mieux !

    L’idée, c’est de consommer moins pendant les pointes hivernales. Celles-ci peuvent survenir entre le 1er décembre et le 31 mars, de 6 h à 9 h le matin et de 16 h à 20 h le soir.

    La tarification dynamique récompense vos efforts en vous offrant des crédits pour les kilowattheures (kWh) économisés lorsque ça compte vraiment. Il suffit de diminuer votre consommation d’électricité durant les événements de pointe, par exemple en abaissant d’au moins deux degrés la température de consigne de votre système de chauffage, au tout début d’une pointe.

    L’autre offre, Hilo, vous facilite encore plus la vie en transformant votre foyer en maison intelligente et en automatisant l’utilisation de certains appareils comme les thermostats. Tout ce que vous avez à faire, c’est de laisser Hilo régler la température de consigne des thermostats (selon le mode de participation que vous aurez choisi) de manière à la faire baisser lors des défis, qui ont lieu durant les pointes hivernales. Vous recevrez une récompense en argent pour chaque kWh non consommé.

    À l’échelle du Québec, tous ces petits gestes changent vraiment la donne. En effet, à l’hiver 2022‑2023, les foyers participant à la tarification dynamique et aux défis Hilo, ainsi que les entreprises qui contribuent à abaisser la demande sur le réseau pendant les pointes le confirment. À preuve : cela a permis de ramener la demande d’électricité à 2093,5 MW, soit l’équivalent de la puissance générée par la centrale La Grande-2-A. Rien de moins ! Si l’ensemble des Québécoises et des Québécois emboîtent le pas, notre bas de laine collectif en sera d'autant enrichi et le Québec n'utilisera que de l’énergie renouvelable. Autant de bonnes raisons de faire partie de la solution !


    Comparer la tarification dynamique et Hilo

    Vous devez être connecté pour ajouter votre commentaire.

  • Pourquoi devons-nous réduire collectivement notre consommation d’énergie durant les pointes  ?

    prise en charge de l’image

    La demande d’énergie propre est en hausse constante. Cela pose un défi : les pointes hivernales, qui se produisent principalement lors des grands froids, en début ou en fin de journée, lorsque tout le monde utilise le chauffage ou des appareils énergivores en même temps.

    Il est donc important de réduire ou de déplacer la consommation d’énergie lors des pointes afin de contribuer à diminuer la pression sur le réseau. De plus, ces gestes simples permettent d’économiser sur la facture d’électricité.


    Qu’est-ce que le concept de la gestion de la puissance lors des pointes ?

    Pour comprendre ce concept, pensez à un restaurant comptant 50 places assises (la puissance disponible). Si 200 personnes se présentent au même moment (la demande de puissance lors de la pointe), le restaurateur ne pourra servir tout le monde en même temps même s’il dispose d’assez de nourriture (énergie).

    Plutôt que de louer des tables supplémentaires pour répondre à la demande élevée, mais temporaire (la pointe), le restaurateur demandera à certaines personnes de venir manger plus tôt et à d’autres, de se présenter plus tard. Ainsi, toutes pourront être servies, mais à différents moments. C’est ainsi que nous pouvons lisser les pointes.


    Quels sont les avantages de réduire collectivement la consommation lors des pointes hivernales?

    Il y en a plusieurs, notamment :

    • contribuer à limiter les achats d’électricité plus chère et moins verte sur les marchés voisins;
    • aider à limiter les investissements qui pourraient être nécessaires pour répondre à la demande accrue sur le réseau;
    • faire plus avec notre électricité et appuyer l’électrification des secteurs qui dépendent actuellement des énergies fossiles.


    Pour aider à mieux répartir la demande d’électricité durant l’hiver, Hydro-Québec propose différentes offres: la tarification dynamique, c’est-à-dire l’option de crédit hivernal ou le tarif Flex D (prendre note que la période d’inscription pour le tarif Flex D est terminée), et le service de maison intelligente Hilo.

    Ces offres permettent de réduire la consommation d’énergie ou de la déplacer en dehors des heures de pointe. Cela atténue la pression sur le réseau et appuie la transition énergétique. De plus, elles permettent de diminuer la facture d’électricité et d’obtenir des récompenses!


    Des efforts collectifs qui portent fruit

    L’hiver dernier, les participantes et participants à ces différentes offres ont contribué à réduire la pression sur le réseau de plus de 170 MW, ce qui correspond à la demande de 32500 ménages par événement de pointe.

    Cette année, on s’attend à ce qu’un plus grand nombre de ménages et d’entreprises participent à l’effort collectif. Le défi : réduire la consommation d’électricité et en faire un usage judicieux.

    Voir les offres

    Vous devez être connecté pour ajouter votre commentaire.

  • Le chauffage : quatre gestes gagnants pour vous aider à économiser


    Par temps froid, le chauffage peut représenter jusqu’à 80 % de votre consommation d’électricité. Que vous ayez opté pour l’option de crédit hivernal ou le tarif Flex D, la meilleure façon de faire des économies intéressantes est de réduire votre consommation d’énergie liée au chauffage durant les événements de pointe.



    Voici quatre gestes qui peuvent avoir un impact sur votre consommation, si vous chauffez à l’électricité, bien sûr.

    1. Diminuer la température de consigne des thermostats d’au moins 2 °C.

    Au début de l’événement de pointe, réduisez la température de consigne d’au moins 2 °C (ou 4 °F). De cette façon, le système de chauffage électrique de votre demeure cessera de fonctionner jusqu’à ce que la température de la pièce atteigne la nouvelle température fixée. Vous réduirez ainsi votre consommation en début d’événement. C’est particulièrement important si vous avez choisi l’option de crédit hivernal, car vous devez abaisser votre consommation d’au moins 2 kWh au cours d’un événement pour réaliser les économies admissibles. Évidemment, plus vous réduisez la température, plus vous économisez !


    2. Abaisser la température au début de l’événement de pointe, pas avant.

    Si vous abaissez la température de consigne trop tôt avant le début de l’événement, votre système de chauffage redémarrera plus rapidement pour rétablir la température initiale. Même si celle-ci est plus basse qu’à l’habitude, vous consommerez tout de même avant la fin de l’événement, ce qui empiétera sur vos économies. La même situation se produira si vous abaissez la température de consigne au cours de l’événement et non au début ; en effet, vous perdrez une partie de vos économies potentielles. Si vous êtes inscrit à l’option de crédit hivernal, vous risquez en plus ne pas atteindre le seuil minimal exigé de 2 kWh. Dans tous les cas, c’est généralement mieux d’éteindre son chauffage une heure en retard plutôt qu’une heure d’avance. 😉


    3. N’oublier aucun thermostat

    Afin d’éviter que certains équipements de chauffage ne compensent, il est très important de réduire la température de consigne de tous les thermostats de votre habitation. Par exemple, si la température de consigne de votre sous-sol est égale ou plus élevée (disons 19 °C) à celle des étages supérieurs (disons 18 °C), les équipements de chauffage du sous-sol fonctionneront à plein régime afin de chauffer toute votre maison et vous perdrez ainsi les économies anticipées !  Assurez-vous alors de régler les thermostats de votre sous-sol à une température de consigne plus basse. Si vous abaissez la température plus drastiquement dans certaines pièces inoccupées, n’oubliez pas de bien fermer les portes de celles-ci. Il est aussi très important que tous les thermostats d’une aire ouverte soient réglés à la même température de consigne. Ajustez vos équipements de chauffage d’appoint électriques et fixez la température de votre garage.


    4. Ne pas abaisser de température le jour ou la nuit avant un événement de pointe.

    L’important, c’est de chauffer le moins possible pendant chaque événement. Il faut que la température de votre habitation soit suffisamment confortable avant le début de l’événement de pointe. N’abaissez pas la température la nuit si un événement est prévu le lendemain matin ou le jour si un événement est prévu le soir. Cette pratique vous aidera à retarder le plus possible le moment où vos appareils de chauffage redémarreront. Si aucun événement de pointe n’est prévu, renouez avec vos bonnes habitudes en efficacité énergétique !


    Découvrez les conseils à suivre lors d’événement de pointe sur notre site Web, pour l'option de crédit hivernal et le tarif Flex D, et échangez vos trucs et astuces sur le Forum.


    Samira, ingénieure, de l’équipe-conseil en tarification dynamique

    Vous devez être connecté pour ajouter votre commentaire.

  • Comment optimiser l'utilisation de vos thermostats à programmation unique.

    Si vous êtes l’heureux propriétaire de thermostats que vous pouvez programmer en fonction d’un horaire unique, optimisez leur utilisation afin de maximiser vos économies lors des périodes de pointe.

    Comme nous vous l’avons déjà expliqué, la meilleure façon de faire des économies, si vous chauffez à l’électricité, est de diminuer la température de consigne de vos appareils de chauffage au début des événements de pointe.

    Dans les deux cas types ci-dessous, nous avons pris comme exemple une maison-type où la température de consigne habituelle des thermostats est réglée à 21°C.


    Cas type 1 :

    « Mon thermostat offre une programmation unique, mais je ne l’ai jamais utilisée. »

    Super ! C’est l’occasion parfaite de créer un horaire spécialement conçu pour les événements de pointe. Vous n’aurez ensuite qu’à activer cet horaire la veille d’un événement et de le désactiver une fois que celui-ci sera terminé.


    Voici deux exemples d’horaires :

    Sans préchauffe : pour les personnes qui sont confortables avec une doudou et des bas de laine !

    Heure Température de consigne
    6 h 19 °C (2 °C de moins qu’à l’habitude)
    9 h 21 °C (retour à la normale)
    16 h 19 °C (2 °C de moins qu’à l’habitude)
    20 h 21 °C (retour à la normale)


    Avec préchauffe : pour les personnes frileuses qui ont besoin d’un plus grand confort.

    Heure Température de consigne
    4 h 23 °C (2 °C de plus que d’habitude)
    6 h 20 °C (3 °C de moins que la préchauffe)
    9 h 21 °C (retour à la normale)
    14 h 23 °C (2 °C de plus que d’habitude)
    16 h 20 °C (3 °C de moins que la préchauffe)
    20 h 21 °C (retour à la normale)


    Si vous optez pour une préchauffe, vous devrez faire des tests au préalable afin d’optimiser le temps nécessaire pour atteindre la température désirée.😊 Certaines personnes pourraient trouver la température trop chaude durant les premières heures ; d’autres trouveront que le fonctionnement du système de chauffage combiné aux pertes de chaleur de la maison empiètent sur leur confort. Chaque cas est différent !

    Si vous ne savez pas comment programmer votre thermostat, nous vous suggérons de consulter le site Web du fabricant.


    Nous vous présentons ici deux exemples d'horaires, toutefois différentes stratégies de programmation peuvent être conçues en fonction de vos besoins et de vos appareils. On vous recommande également d’échanger avec les membres sur nos forums. Qui sait? Un participant ayant le même modèle de thermostats que le vôtre pourra peut-être vous aider?

    👉 Échangez avec les membres sur nos forums de discussion : Chauffage contrôlé par un thermostat central ou Chauffage avec plinthes contrôlé par plusieurs thermostats.


    Cas type 2 :

    « Je peux programmer mes plages horaires et abaisser la température nuit et jour quand je suis au travail. »

    Abaisser la température la nuit et quand vous n’êtes pas à la maison est une excellente mesure d’efficacité énergétique.

    Toutefois, lorsqu’il y a un événement de pointe, vous devez absolument désactiver votre programme la veille. Vous vous assurerez ainsi que la température sera confortable dans votre maison au début de l’événement et que les équipements de chauffage redémarreront vers la fin de l’événement. En désactivant votre programme la veille des pointes, vous devrez régler manuellement vos thermostats à chaque événement. Prenez connaissance des conseils de Sylvain sur les bonnes stratégies à adopter si vos thermostats ne sont pas programmables.


    Voici aussi d’autres conseils pour vous faire économiser davantage : Le chauffage : quatre gestes gagnants pour vous aider à économiser.


    Faites des tests ! Voyez ce qui vous convient le mieux et ce qui est le plus payant pour vous. 😊

    Samira, ingénieure, de l’équipe-conseil en tarification dynamique.


    Vos commentaires sont les bienvenus. Pour toute question, merci d’utiliser l’onglet Questions et réponses.

    Vous devez être connecté pour ajouter votre commentaire.

  • Quelle stratégie adopter si vos thermostats ne sont pas programmables ?

    Pour maximiser les économies que vous pouvez réaliser avec l’option de crédit hivernal ou le tarif Flex, il est important de réduire votre consommation d’énergie lors des périodes de pointe, particulièrement celle des appareils de chauffage électriques. La meilleure façon de le faire est de diminuer la température de consigne de ces appareils. Même si vous n’avez pas de thermostats programmables, c’est possible de le faire.


    Voici quelques conseils qui vous permettront d’augmenter vos économies :

    • Baisser la température de consigne de chaque thermostat d’au moins 2 °C dès le début de l’événement.

    Il est important de diminuer la température de chacun de vos thermostats, car si vous en oubliez, l’appareil de chauffage commandé par ce thermostat fonctionnera pour réchauffer la pièce et probablement aussi le reste de la maison. De plus, si vous avez un sous-sol, assurez-vous que la température de consigne soit plus basse que celle des étages supérieurs afin d’éviter que votre sous-sol chauffe le reste de votre maison.


    • S’assurer que les appareils de chauffage électriques ne démarrent pas durant l’événement.

    Les appareils de chauffage continueront de chauffer durant la période de pointe et réduiront les économies que vous essayez de réaliser.


    • Augmenter la température de consigne des thermostats une fois l’événement terminé.

    Vous pouvez refaire la tournée de vos thermostats pour les remettre à la température voulue.


    Un dernier conseil, si vous avez l’habitude d’abaisser manuellement la température la nuit, il est préférable de ne pas le faire la veille d’un événement et de diminuer seulement la température de consigne de vos thermostats au début de l’événement de pointe.

    Même avec des thermostats non programmables, vous pouvez participer aux événements de pointe en faisant votre petite marche quotidienne pour abaisser la température de consigne de vos thermostats. Économies et mise en forme, on aime ça ! 😊

    Si vos thermostats sont à programmation unique, c'est par ici 👉


    Sylvain, ingénieur, de l’équipe-conseil en tarification dynamique


    Vos commentaires sont les bienvenus. Pour toute question, merci d’utiliser l’onglet Questions et réponses.

    Vous devez être connecté pour ajouter votre commentaire.

  • Chauffage de l’eau 101

    prise en charge de l’image

    Le chauffage de l’eau représente la deuxième source la plus importante de la consommation d’électricité des ménages. Notre meilleur conseil ? Utiliser le plus possible l’eau chaude après un événement de pointe afin de maximiser les économies.


    Pour éviter des mauvaises surprises, voici de bonnes pratiques à mettre en place :

    • Prendre une douche ou se faire couler un bain après les événements de pointe.

    Vous éviterez ainsi que le réservoir du chauffe‑eau se remplisse d’eau froide au fur et à mesure que l’eau chaude est utilisée et que les éléments électriques fonctionnent à pleine capacité (3 000 – 4 000 W) pendant la période de pointe ! Durant l’événement, le chauffe-eau fonctionnera de façon intermittente uniquement pour assurer le maintien de la température.


    • Éviter de laver la vaisselle à la main ou de faire démarrer le lave-vaisselle juste avant ou pendant les événements de pointe.

    Vous limiterez votre consommation d’eau chaude et le chauffe‑eau n’aura qu’à maintenir la chaleur pendant l’événement. De plus, vous déplacerez la consommation d’énergie nécessaire au fonctionnement de votre lave-vaisselle qui est en moyenne de 1,25 kWh par cycle.


    • Programmer la lessive à l’eau chaude après un événement de pointe.

    Un chauffe-eau peut prendre jusqu’à deux heures (😱) pour chauffer un réservoir à pleine capacité. Si vous faites la lessive pendant un événement, vous consommerez l’énergie pour chauffer l’eau pendant l’événement, donc adieu les économies ! Sachez par ailleurs qu’Hydro-Québec conseille de laver le linge à l’eau froide.


    Notez qu’il n’est pas recommandé de couper manuellement l’alimentation du chauffe-eau lors des événements de pointe, ni à aucun autre moment. Il est conseillé de maintenir la température de votre chauffe-eau à 60 °C afin de réduire les risques de contracter la légionellose, maladie causée par une bactérie parfois présente dans les chauffe-eau. Pour davantage d’informations, consultez la page Légionellose sur Québec.ca.


    En adoptant des comportements efficaces, vous éviterez les mauvaises surprises. Vous pourrez faire profiter votre famille de vos économies en commandant un bon repas dans restaurant du coin ou bien les faire fructifier en les versant dans votre REER ou votre CELI. 😊


    Sylvain, ingénieur, de l’équipe-conseil en tarification dynamique


    Vos commentaires sont les bienvenus. Pour toute question, merci d’utiliser l’onglet Questions et réponses.

    Vous devez être connecté pour ajouter votre commentaire.

  • Spécial électromobilistes

    prise en charge de l’image

    Vous êtes l’heureux ou l’heureuse propriétaire d’un véhicule électrique ou vous songez à faire l’acquisition d’un tel véhicule prochainement ? On vous donne ici quelques trucs et conseils pour augmenter votre potentiel d’économies avec la tarification dynamique. De bons gestes pour l’environnement et pour votre facture. 😊


    • Évitez de recharger votre véhicule électrique pendant un événement de pointe.

    La recharge du véhicule est une des charges qui est extrêmement facile à déplacer hors des pointes, puisque les véhicules offrent déjà la programmation de la recharge automatique dans les périodes creuses, comme la nuit. Cela permet de disposer d’une batterie pleine avant même la période de pointe matinale.

    • Programmez l’heure de la recharge.

    Certains véhicules peuvent être programmés pour recevoir la recharge à partir d’une heure précise, et certaines bornes de recharge peuvent être programmées pour commander la recharge sur une période donnée. Dans la mesure du possible, ne programmez pas l’heure de la recharge entre 6 h et 9 h le matin ni entre 16 h et 20 h le soir, et ce, quelle que soit la période de l’année.

    • Devez-vous recharger votre véhicule chaque jour ?

    Les véhicules électriques ont une autonomie de plus en plus grande, et celle-ci continuera sans doute à augmenter avec l’arrivée des nouveaux modèles et technologies de batteries. La recharge n’ayant pas nécessairement besoin d’être faite au quotidien, planifiez-la en conséquence, selon vos besoins.

    • Avez-vous considéré le tarif Flex D ?

    Pour de nombreux propriétaires de véhicule électrique, le tarif Flex D est très avantageux et permet de grandes économies, car la recharge à domicile s’effectue à faible coût du 1er décembre au 31 mars, sauf durant les périodes de pointe. Avec ce tarif, les économies peuvent s’avérer encore plus intéressantes qu’avec l’option de crédit hivernal !


    La recharge de l’avenir

    D’ici quelques années, la borne électrique bidirectionnelle conçue, fabriquée et testée par nos chercheurs changera complètement la donne et transformera les batteries de millions de véhicules électriques en précieux atouts. Elle pourra faire circuler l’énergie du véhicule à la maison lors des pointes de consommation hivernales. 😉

    En attendant qu’un aussi grand nombre de véhicules électriques soit sur nos routes, différentes technologies nous permettent d’échelonner dans le temps la recharge et de bien gérer les pointes. En voici un exemple : https://www.facebook.com/hydroquebec1944/videos/1694860683863468/


    Merci !

    L’équipe de la tarification dynamique

    Vous devez être connecté pour ajouter votre commentaire.

  • Démystifier les économies de puissance et d’énergie.

    Comme vous bénéficiez de l’un de nos tarifs dynamiques, vous contribuez par la force des choses à réduire la puissance appelée (soit la puissance requise) sur le réseau lors des périodes de pointe. On vous en remercie ! 😊 En fait, lorsque vous utilisez vos appareils électriques hors des événements de pointe, vous faites un « déplacement de puissance », ce qu’il ne faut pas confondre avec les économies d’énergie.


    Comme on le mentionne sur notre site Web : « La puissance (W) est la capacité d’une centrale à produire de l’électricité à un moment donné. L’énergie (Wh), quant à elle, est la quantité d’électricité consommée par un client en une heure. » On fait référence plus couramment aux kilowattheures (kWh) lorsqu’on parle de l’énergie consommée, notamment sur votre facture d’électricité. La vidéo suivante pourra vous aider à mieux comprendre.

    La puissance et l’énergie sont deux notions bien différentes. Lors d’un événement de pointe, il est possible que les mesures que vous mettez en place visent simplement à reporter votre consommation d’énergie à une autre période de la journée et à réduire l’appel de puissance durant les heures de forte demande. Elles ne diminueront pas pour autant le nombre de kWh que vous consommerez et qui figureront sur votre facture à la fin d’un cycle de facturation. Avec la tarification dynamique, ce déplacement de consommation se traduit par des « économies de puissance » et, conséquemment, par des économies sur votre facture. Dans une optique plus large, cela contribue ainsi à réduire les coûts d’exploitation et à éviter de s’approvisionner sur les marchés.


    On peut faire le calcul de cette façon :

    • Crédit par kWh effacé en période de pointe pour l’option de crédit hivernal : 0,50 $
    • Tarif (D) résidentiel de base (2e tranche) : 0,0938 $

    Voici un exemple d’événement de pointe à titre indicatif :

    • Entre 16 h et 20 h, vous diminuez votre consommation de cinq kWh (énergie effacée). Cela vous procurera un crédit de 5 X 0,50 $, soit 2,50 $.
    • Une fois l’événement terminé, vous réglez les thermostats de votre habitation à la température habituelle. Vous consommez alors dix kWh de plus que d’habitude au coût de 0,938 $, soit moins de 1 $.

    Résultat : Vous n’économisez pas donc pas d’énergie, mais des dollars en déplaçant votre consommation.


    Il est également possible que vos changements d’habitudes réduisent votre consommation d’énergie totale sur une période donnée par rapport à ce que vous auriez habituellement consommé. En pareil cas, on parle d’« économies d’énergie ». Consultez notre site Web : il regorge de conseils en efficacité énergétique et de bonnes habitudes à adopter à longueur d’année pour éviter le gaspillage.


    Faites le test ! Lors du prochain événement de pointe, réduisez la température de consigne de vos thermostats, puis réglez-les à la température souhaitée après l’événement. Vous pourrez suivre votre consommation (le lendemain) dans le Portrait de consommation de votre Espace client.


    Samira, ingénieure, de l’équipe-conseil en tarification dynamique


    Vos commentaires sont les bienvenus. Pour toute question, merci d’utiliser l’onglet Questions et réponses.

    Vous devez être connecté pour ajouter votre commentaire.

  • Comprendre ce qu'est l'énergie de référence

    Nous avons reçu plusieurs questions au sujet de l’énergie de référence. On tente ici de répondre à celles les plus fréquemment posées.

    Si vous avez choisi l’option de crédit hivernal, vous devez être en mesure de diminuer votre consommation d’énergie lors des événements de pointe. Les participants qui déplacent leur consommation d’électricité hors de ces périodes reçoivent un crédit de 0,50 $ par kilowattheure effacé. Cela peut représenter jusqu’à environ sept fois le coût d’un kilowattheure actuellement en vigueur au Québec au tarif D (Basés sur une consommation de 1 000 kWh/mois). 😎


    « Sur quoi mon crédit est-il basé ? »

    Pour être en mesure de vous octroyer ce crédit, Hydro-Québec doit en premier lieu déterminer ce qu’on appelle, dans notre jargon, « l’énergie de référence », soit l’estimation ce que vous auriez consommé en temps normal selon vos habitudes de consommation. À défaut d’avoir une boule de cristal 😊, on estime l’énergie de référence à partir de vos données de consommation hors des événements de pointe. Notre estimation tient compte de plusieurs variables, notamment :

    • les données des cinq journées précédentes, sauf les pointes, s’il y a lieu ;
    • les mêmes plages horaires (matinée et soirée, week-end et semaine) ;
    • l’ajustement en fonction de la température du jour selon une lecture la journée même de l’événement.


    « Comment expliquer la fluctuation de l’énergie de référence ? »

    L’énergie de référence est estimée à chaque événement (ce n’est pas une valeur fixe) et l’historique de consommation de l’année précédente n’est pas pris en compte. Toute fluctuation de l’énergie de référence s’explique du fait que les données prises en compte ont fluctué de façon plus ou moins significative. Votre consommation durant les cinq plages horaires cibles ou, plus souvent, votre profil de consommation quotidienne (l’ajustement pour refléter la température du jour) ont affecté l’estimation propre à cet événement.


    « Je veux comprendre la méthode d’estimation de l’énergie de référence ; je suis fort en maths ! 🤓 »

    On adore les clients qui sont curieux et qui s’intéressent à nos offres. 😍 Celles-ci sont d’ailleurs détaillées dans la publication Tarifs d’électricité et font la fierté de l’équipe de tarification. Vous pouvez y consulter l’information relative à l’option de crédit hivernal tel qu’elle a été approuvée par la Régie de l’énergie. Notre « coup de cœur littéraire » pour le tarif D est la section 8 du chapitre 2 et, pour le tarif G, la section 3 du chapitre 3.


    « L’énergie effacée est souvent insuffisante ; je suis vraiment déçu. »

    Une fois de plus, ce sont les chiffres qui parlent. Pour avoir droit à un crédit, vous devez atteindre le seuil minimal de réduction de 2 kWh par rapport à votre énergie de référence. C’est l’équivalent de la consommation d’une petite plinthe électrique à l’arrêt durant les quatre heures que dure un événement de pointe en soirée.

    Si votre consommation d’électricité est déjà faible, il pourrait s’avérer plus difficile de franchir le seuil de 2 kWh. De plus, si vous avez l’habitude d’appliquer des mesures de réduction de la consommation à tous les jours entre 6 h et 9 h et entre 16 h et 20 h, y compris ceux où il n’y a pas d’événement de pointe, l’énergie de référence s’en trouvera diminuée tout comme votre crédit. Il vaut donc mieux abaisser la température uniquement durant les événements de pointe.


    « Je n’aime pas cette formule d’estimation. »

    Sans être parfaite, nos ingénieurs trouvent cette formule tout de même séduisante. Sachez qu’elle a été approuvée par la Régie de l’énergie et qu’elle s’applique de façon uniforme à tous les clients inscrits à l’option de crédit hivernal.

    Si vous êtes moins à l’aise avec un crédit basé sur une estimation, vous pourriez opter pour le tarif Flex D l’an prochain. Avec ce tarif, vos économies sont basées sur des valeurs de consommation mesurées. Si vous êtes à même de déplacer votre consommation hors des événements de pointe, vous pourriez même réaliser plus d’économies !

    Si vous souhaitez discuter de votre situation, téléphonez-nous. 📞 On aimerait bien que vos efforts se traduisent par les résultats souhaités.


    Consommer l’énergie de façon responsable, un choix gagnant pour tous !

    Les offres de tarification dynamique ont pour objectif de permettre à nos clients de contribuer à réduire la demande en électricité durant les périodes de pointe hivernales. Bien qu’il nous fasse plaisir de vous accompagner et de vous conseiller au mieux, vous êtes responsable de la manière dont vous consommez l’électricité, de la gestion de votre chauffage et de l’utilisation de vos appareils électriques.

    Hors des événements de pointe, mettez en pratique nos conseils en efficacité énergétique pour économiser et éviter le gaspillage d’énergie. Et adoptez des bonnes habitudes de consommation à longueur d’année, pas seulement en hiver ! 😉

    Qu’il s’agisse ou non d’un événement de pointe, une gestion optimale de la consommation permet à Hydro-Québec de vous proposer des offres intéressantes et de maintenir les tarifs d’électricité parmi les plus bas possibles en Amérique du Nord. Un engagement où tout le monde y gagne !


    Julie, spécialiste en tarification, de l’équipe-conseil en tarification dynamique


    Vos commentaires sont les bienvenus. Pour toute question, merci d’utiliser l’onglet Questions et réponses.

    Vous devez être connecté pour ajouter votre commentaire.

Dernière mise à jour de la page: 20 févr 2024, 07h54