Poste d’Anjou et ligne de transport à 315 kV

Pour faire face à la croissance de la demande d’électricité et parer au vieillissement de son réseau de transport dans l’île de Montréal, Hydro-Québec remplace progressivement ses installations à 120 kilovolts (kV) par de nouvelles installations de plus grande capacité à 315 kV.

Pour faire face à la croissance de la demande d’électricité et parer au vieillissement de son réseau de transport dans l’île de Montréal, Hydro-Québec remplace progressivement ses installations à 120 kilovolts (kV) par de nouvelles installations de plus grande capacité à 315 kV.

Actuellement, une ligne à 315 kV alimente plusieurs postes dans le nord et dans l’est de l’île de Montréal et sa capacité serait dépassée si elle devait desservir les autres postes qu’Hydro-Québec prévoit y raccorder à court et à moyen terme.

Hydro-Québec prévoit donc la construction d’une nouvelle ligne de transport à 315 kV d’environ 11 km entre le poste du Bout-de-l’Île et la ligne d’alimentation du poste Bélanger, situé près du boulevard Viau. La ligne sera construite dans une emprise existante présentement occupée par deux lignes de transport à 120 kV qui seront démantelées. Le projet comprend également la construction d’un poste de sectionnement à 315 kV, le poste d’Anjou, près du croisement de l’autoroute 25 et du boulevard Henri-Bourassa. Des interventions mineures sont aussi prévues dans des postes existants.

Ces nouveaux équipements permettront d’accroître la capacité du réseau de transport et d’améliorer sa fiabilité et sa flexibilité.
Pour en savoir plus sur le projet


Consultation est maintenant terminée




Pour faire face à la croissance de la demande d’électricité et parer au vieillissement de son réseau de transport dans l’île de Montréal, Hydro-Québec remplace progressivement ses installations à 120 kilovolts (kV) par de nouvelles installations de plus grande capacité à 315 kV.

Actuellement, une ligne à 315 kV alimente plusieurs postes dans le nord et dans l’est de l’île de Montréal et sa capacité serait dépassée si elle devait desservir les autres postes qu’Hydro-Québec prévoit y raccorder à court et à moyen terme.

Hydro-Québec prévoit donc la construction d’une nouvelle ligne de transport à 315 kV d’environ 11 km entre le poste du Bout-de-l’Île et la ligne d’alimentation du poste Bélanger, situé près du boulevard Viau. La ligne sera construite dans une emprise existante présentement occupée par deux lignes de transport à 120 kV qui seront démantelées. Le projet comprend également la construction d’un poste de sectionnement à 315 kV, le poste d’Anjou, près du croisement de l’autoroute 25 et du boulevard Henri-Bourassa. Des interventions mineures sont aussi prévues dans des postes existants.

Ces nouveaux équipements permettront d’accroître la capacité du réseau de transport et d’améliorer sa fiabilité et sa flexibilité.
Pour en savoir plus sur le projet


Consultation est maintenant terminée




  • Vidéo : Pourquoi ce projet ?

    FERMÉ: Cette discussion est terminée.

    Virginie Crête, ingénieure Planification, explique pourquoi ce projet est nécessaire et quels sont ses principaux avantages.


  • Vidéo : Le poste à l’étude

    FERMÉ: Cette discussion est terminée.

    On prévoit construire le nouveau poste sur un terrain d’Hydro-Québec, près du croisement de l’autoroute 25 et du boulevard Henri-Bourassa. Sophie Potvin-Champagne, ingénieure de projets, vous présente le poste de sectionnement proposé.


  • Vidéo : Les lignes à l’étude

    FERMÉ: Cette discussion est terminée.

    Alexa Labrie, ingénieure de projets, nous parle ici de la nouvelle ligne proposée, d’environ 11 km, passant dans les arrondissements de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, Anjou, Montréal-Nord et Saint-Léonard. La nouvelle ligne devrait remplacer deux lignes qui seront démantelées, il devrait donc y avoir deux fois moins de pylônes.


  • Vidéo : Les études environnementales

    FERMÉ: Cette discussion est terminée.

    Il faut une équipe de spécialistes pour mener à bien les études environnementales nécessaires à un tel projet. Raphaël Thibault-Gobeil, chargé de projets – Environnement, résume en quelques mots la démarche en cours.


  • Les champs électriques et magnétiques, c’est quoi ?

    14 déc 2020
    FERMÉ: Cette discussion est terminée.

    On les appelle souvent les « CEM » mais… au fait, qu’est-ce qu’un champ électrique et qu’est-ce qu’un champ magnétique? Jean-Pierre Tardif, conseiller en communication à l’Institut de recherche d’Hydro-Québec (IREQ), répond à nos questions.


  • Les champs électriques et magnétiques et la santé

    14 déc 2020
    FERMÉ: Cette discussion est terminée.

    Que disent les études au sujet des CEM et de la santé et que disent les autorités de santé publique? C’est ce que nous avons demandé à Michel Plante, médecin, de nous résumer. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les pages suivantes :

  • Vidéo : La parole est à vous !

    FERMÉ: Cette discussion est terminée.

    Vous avez des questions, commentaires ou suggestions au sujet du projet Anjou ? Jonathan Laporte, conseiller – Relations avec le milieu, vous présente plusieurs façons de communiquer avec nous.